Fleurs CBD : quels sont les modes de culture ?

Les fleurs CBD peuvent être cultivées de trois manières différentes. Chacune de ces cultures comporte des avantages ainsi que des inconvénients. Découvrez au travers de cet article, ces trois types de culture !

Fleurs CBD : La culture outdoor

Le mode de culture outdoor favorise la croissance naturelle des fleurs. Et ce, avec un apport en eau, en terre puis en lumière. De ce fait, les fleurs ne requièrent pas les interventions des hommes. Reconnu pour la pureté des fleurs, ce mode de culture procure des arômes assez développés. Moonrock est plébiscité pour ses taux forts en THC. Néanmoins, la qualité ainsi que la quantité des fleurs relèvent des aléas climatiques. Sans oublier les potentiels nuisibles. Dans la capacité à résister aux conditions météorologiques des fleurs, la génétique de la plante joue un rôle prépondérant. Ainsi, elle rend plus propices certaines variétés à la culture outdoor.

Fleurs CBD : La culture en Greehousse

La culture sous-serre constitue un parfait entre-deux. En réalité, les fleurs de cannabis poussent dans une terre naturelle. De ce fait, elles profitent du soleil de la journée. La nuit, pour les aider à continuer leur développement, des lampes artificielles prennent le relais. Retenez bien que ces plantes sont protégées des agressions extérieures et des changements de température. Au niveau de la qualité des fleurs, ce type de culture procure des résultats assez satisfaisants. Ainsi, les consommateurs accèdent à des fleurs moins coûteuses.

Fleurs CBD : la culture indoor

Notez bien qu’en culture indoor, les plantes qui y grandissent dépendent totalement des hommes. En fait, le producteur optimise le facteur relatif à la croissance de la plante. Tout comme : la température, le taux de dioxyde de carbone, la lumière, l’eau, etc. Avec les paramètres avancés, la qualité des fleurs cultivées en indoor est irréprochable. Par ailleurs, sachez que vous pouvez aussi opter pour la culture hydroponique. Cette forme de culture consiste à faire grandir les plantes de cannabis dans un substrat sans terre. Dans ce cas, les racines baignent directement dans un liquide qui abrite tous les nutriments indispensables à la plante.