Colique chez le bébé : comment le soulager ?

La colique survient au cours des trois premiers mois du bébé. Il se manifeste par des douleurs au ventre. Ses douleurs surviennent généralement en soirée ou dans la nuit profonde et sont à l’origine des crises de pleurs chez le nourrisson. Cette étape est souvent très angoissante pour les parents qui se sentent impuissants face à la douleur de leur bout de chou. Voici quelques astuces pour aider à soulager votre bébé.

Signes pour reconnaître la colique chez le bébé

Pour reconnaître la colique chez le nourrisson, suivez ici l’explication. Les causes de colique chez le bébé restent encore vagues. Cependant, il a été retenu que les coliques peuvent provenir de l’alimentation de la nourrice ou suite à une intolérance du bébé à un sucre présent dans son lait. La colique chez le bébé se manifeste en général par de violentes et récurrentes crises de pleurs. Pendant cette période, le bébé est agité et se tord de douleur. Il est crispé et devient tout rouge. La colique peut également se reconnaître par de flatulence, un ventre ballonné ou des rots répétés… Bien que les coliques ne soient pas graves, il est bien de consulter le pédiatre.

Conseils pour soulager la colique chez le bébé

Aucun médicament ne guérit la colique. Pour soulager votre bébé, appliquez les bons gestes et veillez à son alimentation. Ainsi lors de la crise, évitez de le nourrir, ça ne fera qu’aggraver la crise. Si vous alimentez votre bébé au lait maternel, vous devez contrôler votre alimentation. Évitez tout repas producteur de gaz tels que les boissons gazeuses, les crucifères, les légumineuses… ; les excitants (café, alcool…) ; les laitages, etc. S’il est nourri au biberon, insistez plus sur les laits à protéine prédigérées ou sans lactose. Veillez à utiliser les tétines anti-aérophagie. Quant aux bons gestes, massez-lui le ventre, bercez-le avec des mots doux… Vous pouvez également faire le traitement homéopathique.